Comment contribuer à un logiciel libre

Les logiciels dits “Open source” ce sont des logiciels créés, maintenus et améliorés par des contributeurs anonymes. Ils ne fonctionnent que lorsque les gens y contribuent réellement sur des plates-formes de contribution comme les célèbres Launchpad et Github.
Pour de nombreux programmeurs, cependant, l’idée de contribuer à des projets Open Source semble trop difficile ou une pure perte du temps.
Pourtant, les projets open sources réussis sont dûs au résultat de la variété de contributions de personnes bénévoles qui ont des niveaux différents .D’ailleurs,il n’est pas nécessaire d’être un génie de la programmation pour se lancer à la contribution.
D’autant plus qu’il y a de nombreux avantages que vous pouvez acquérir grâce à cet échange spécialement quand vous débutez votre carrière.
Avant de commencer une vie professionnelle, et grace à la contribution aux différents logiciels, vous aurez des idées assez approfondies sur les outils de travail collaboratif et sur le suivi des projets, ceci vous permettra d’enrichir vos connaissances et d’optimiser vos chance de taper dans l’oeil des recruteurs.
La contribution sur les plates formes connues telles que Github ou Launchpad vous offrira, par ailleurs, une visibilité auprès des utilisateurs qui peuvent être des développeurs avec de bons conseils ou parfois même des boites professionnelles, ce qui n’est pas négligeable quand vous voulez entrer dans la vie professionnelle.
La contribution n’est pas obligatoirement un grand effort de codage mais elle peut consister en de simples faits comme corriger un avertissement du compilateur, fermer un Bug, ou enrichir la documentation, bientôt vous parlez de réels progrès.
Alors, voici quelques moyens simples ou plus ardus, pour contribuer à des logiciels Open Source. A vous de choisir comment aider selon vos compétences et le temps que vous êtes prêts à y consacrer.

  1. Signaler un bug

La gestion de Bugs / question / Réponse est l’un des moyens les plus réussits pour contribuer à un projet open source, mais il est aussi l’un des plus importants. Il faut bien décrire comment l’erreur s’est déclenché et savoir décrire l’environnement de votre PC (Linux ? Mac ? Windows ?).
Lorsque vous trouvez un Bug dans un package open source que vous utilisez, signalez le dans le système de suivi des Bug du projet. Ceci est probablement la chose la plus utile que vous puissiez faire pour contribuer à un projet, parce que si les utilisateurs ne signalent pas les bugs, les développeurs ne peuvent pas améliorer le logiciel.
Si vous voulez aider d’une manière efficace, il faut prendre le temps de le faire avec une bonne écriture dans le système de suivi des Bugs du projet.

  1. Vérifier et traquer un Bug signalé

Vous pouvez également passer par le système de suivi des Bug et de contribuer à l’amélioration des tickets d’incidents existants. Trouver un bug et voir si vous pouvez le reproduire sur votre système. Cela peut être une valeur inestimable pour les développeurs qui tentent de réduire la cause d’un problème. Ceci peut aider à préciser si le Bug est à l’intérieur du noyau du logiciel ou bien à cause d’un autre package.
Essayez de reproduire le bug sur votre système, et présenter les résultats dans le système de suivi des bugs.
La vérification de bugs sur différents systèmes d’exploitation peut être particulièrement utile pour les responsables de projet.

  1. Ecrire un exemple pour la documentation

Peu de développeurs désirent s’occuper de la documentation, mais il est essentiel pour la réussite du projet open source. Quelle est la première chose que vous recherchez lors de l’exploration d’un nouveau projet? La documentation. Et quelle est la première chose que vous recherchez dans cette documentation? Des exemples et la façon de l’utiliser.
Pour les projets liés à la programmation, comme une bibliothèque, on peut créer un exemple simple qui montre un cas d’utilisation commun du code. Dans des nombreux cas, vous pouvez prendre votre propre code de travail, extraire des parties les plus intéressantes, et vous avez un exemple concret pour aider les nouveaux utilisateurs à comprendre rapidement l’utilisation de cette bibliothèque.
Pour les applications, quelques captures d’écran aident fortement les nouveaux utilisateurs. Une vidéo « tutoriel » peut aussi aider.

  1. Modifier le wiki du projet

Les wikis sont en train de devenir de plus en plus répandus comme un moyen facile pour les contributeurs à la documentation du projet. Pour certains projets, comme le moteur de recherche Solr, le projet n’a pas de documentation autonome, laissant le wiki comme la principale source de documentation.
La force de wikis est qu’il n’y a pas de barrière à l’entrée minimum, de sorte qu’il est facile de faire des contributions, avec un minimum de tracas. Ajout d’une phrase ici, un paragraphe, il prend seulement quelques minutes, mais devient une partie du projet qui aide un nombre incalculable d’utilisateurs sur la ligne.

  1. Répondre à une question

Le temps passé à aider les autres est un investissement dans le projet autant que l’écriture de code. Si vous êtes un pro d’un logiciel open source, vous êtes probablement en mesure d’aider les gens qui sont plus récents à ce que vous êtes. Essayez de donner un coup de main à ceux qui luttent. L’excellent endroit pour commencer est StackOverflow, qui est devenu le FAQ par excellence pour les programmeurs en aidant d’autres programmeurs.
Bien sûr, de nombreux projets ont leurs propres forums dédiés et listes de diffusion consacrées. Inscrivez-vous pour l’un et voyez comment vous pouvez aider. Rappelez-vous, les débutants que vous aidez aujourd’hui pourraient un jour contribuer à de nouvelles fonctionnalités.

  1. Blog de vos expériences

Si vous avez déjà essayé de déboguer un problème frustrant avec un logiciel, vous êtes probablement allés à Google pour trouver la réponse. Google ne connaît pas la réponse, bien sûr. Il peut vous diriger vers des pages web que d’autres ont créés. Voilà où vous entrez en jeu. Ecrire quelque chose dans votre blog sur la façon dont vous avez utilisé un logiciel, surtout si elle décrit un problème que vous aviez et comment vous l’avez résolu.
Rédiger votre problème avec la solution ajoute à l’ensemble des connaissances du projet, même si elle ne fait pas partie de la documentation officielle du projet mais plutôt entre en jeu de l’expérience. Parfois nous voulons savoir des inconvénients d’un logiciel avant de l’utiliser.
 

  1. Donner une présentation lors d’une réunion

Vous aimez les débats ? donc, les débats sont une bande passante très élevée pour le transfert de connaissances grâce à la communication face-à-face lors d’une réunion de geeks ou d’autre utilisateurs. Donner une brève présentation sur votre logiciel libre préféré, cela peut obtenir de nombreuses personnes intéressées par le projet et apporter leurs compétences. Donc ne ratez pas les événements qui seront maintenus par des communautés libres comme Ubuntu Tunisie.

  1. Trouver le bon projet pour contribuer

Enfin, un petit mot sur une question commune: «Je veux commencer en open source, mais sur quel projet dois-je travailler?”
Le meilleur projet est de contribuer à celui que vous utilisez activement. Si vous choisissez un projet que vous utilisez au travail, comme un framework web, par exemple, vous pouvez trouver le temps de travailler dessus, et vous rend la vie plus facile ainsi.
Si vous travaillez pour améliorer le code du projet lui-même, ou tout simplement aider à la diffusion des connaissances et attirer les utilisateurs, il est étonnamment facile à contribuer à des projets open sources et ces logiciels seront mieux par vos contributions.